Nouvelles collaborations

Quelques informations qui vont très certainement vous intéresser.

Deborah Harry a collaboré sur l’album de John Roberts en duo avec Junior Sanchez.

Au sujet de Clem Burke, il participera à un album tribute à David Bowie avec la chanson « boys keep swinging » (album Lodger 1979).

De très bonnes nouvelles. Il me tarde d’écouter tous ces titres.

Pour ma part qu’est ce que je pourrais bien vous raconter aujourd’hui…hmmm Lodger ? en dehors du fait qu’il s’agit d’un des albums de David Bowie enregistré à Berlin, c’est aussi une nouvelle écrite en 1913 par Marie Belloc Lowndes qui a inspiré un film de Hitchcock.  Je vais être honnête avec vous…ce livre je ne l’ai pas encore lu. Il est sur ma nouvelle liseuse et dès que je l’aurais parcouru, je pourrais alors vous en parler d’avantage. Vu la quantité de livre qui existe, personne ne peut tout lire. C’est normal.

J’ai acheté une nouvelle liseuse chez bookeen. C’est interessant parcequ’elle peut lire beaucoup de formats différents contrairement à amazon kindle qui ne lit que ces propres fichiers. J’aime bien les livres papiers aussi mais il faut bien reconnaître que la liseuse est un outil confortable pour agrandir les caractères et il existe beaucoup d’autres fonctions comme la lecture audio et le dictionnaire.

Pour en revenir à Lodger en tant qu’album, Philipp Glass avait retravaillé les albums Low, Heroes et Lodger en version symphonique. Magnifique vraiment.

https://www.fip.fr/rock/philip-glass-ecrit-sa-troisieme-symphonie-pour-bowie-14419

 

1977 tour

On Blondie’s first tour, we supported Iggy Pop, and, on the first night, the dressing room opened and it’s Iggy and Bowie,” he said. “Introducing themselves, Bowie says, ‘Hello, I’m David, I play the keyboards,’ and Iggy says, ‘Hi, I’m Jim.Clem Burke Article (source)


Note : Iggy et David au Dinha Shore Show en 1977

Le site d’Iggy Pop

Le site de David Bowie

Palisades Park 77

« Palisades Park » est une reprise de Chuck Barris jouée au Palladium à New York en 1977. Blondie était en première partie d’Iggy Pop (The Idiot tour). David Bowie jouait du clavier pour Iggy Pop. Il s’agit d’un enregistrement amateur que j’ai entendu sur youtube et j’espère qu’il vous plaira. Et voilà qu’on a tous soudain envie d’aller à la fête foraine 🙂

—————————————————————————————————————————————————

Celebrating tour :

David Bowie est né le 8 janvier 1947. Bien qu’il ai quitté ce monde, ses chansons, sont toujours à nos côtés et même son esprit quelquefois….A Paris, le Bowie celebration Tour fera une halte à l’Olympia le 16 décembre ainsi que dans d’autres villes. Pendant toute une soirée, ses anciens musiciens : Mike Garson, Earl Slick, Gerry Leonard, Carmine Rojas, etc…mais aussi des artistes internationaux et des invités surprises interprètent ses plus grands titres.

En savoir plus : http://celebratingdavidbowie.com/

 

 

The Girl in the back

« The Girl in the Back »  relate les expériences de Laura Davis-Chanin à New York dans les années ’70. Batteuse au sein d’un groupe punk / rock, elle devra lutter pour s’imposer en tant que femme dans un univers essentiellement masculin. Elle vivra également des moments intenses et fera des rencontres déterminantes qui la guideront à travers son parcours de musicienne (David Bowie, Blondie etc). Si Laura Davis-Chanin a dû cesser la batterie, elle n’en demeure pas moins active. Puisqu’elle se consacre désormais avec passion à l’écriture. Au travers de « The Girl in the Back » c’est un riche témoignage de la scène punk / rock qu’elle nous livre.

Pour suivre l’actualité de Laura-Davis-Chanin : https://www.facebook.com/LDavisChanin/

Je vous conseille aussi l’interview réalisée par Ritchie Unterberger et publiée par « pleasekillme ». Le livre et l’article sont en anglais mais tous deux accessibles.

‘You don’t have to be here, you don’t have to be in rock’n’roll. You can do what you want to do.’—it’s powerful’. David Bowie  – https://pleasekillme.com/laura-davis-chanin-student-teachers/

NB : Cet article a déjà été publié en juillet 2018 mais en ce moment, je ne suis pas vraiment en mesure de rédiger sur le blog ou alors de façon un peu chaotique (lol) alors je recycle en attendant que tout rentre dans l’ordre, désolée. Merci 😉


Digression :

« Slow Motion » (Jimmy Destri / Laura Davis) / Blondie « Eat to beat » (1979)

https://meschroniquesrock.wordpress.com/2018/04/24/slow-motion/

Mile High – Blondie

« Mile high » (Deborah Harry – Saltzman – Hector Fonseca – Jon Notarest) un titre qui figure sur l’album du groupe Blondie « ghosts to download » (2014) sortie en même temps que Blondie 4(0) Ever, un album des titres les plus connus et remasterisés.


Digression : This is not America

J’aime beaucoup les bande originales de films. Je me souviens bien de ce duo entre Pat Metheny et David Bowie. Un titre qu’ils avaient composé ensemble et qui m’avait marqué par sa subtilité et ce son au frontière de la pop et du jazz. « This is not America » est tiré du film Le Jeu du faucon (The Falcon and the Snowman).En ces temps difficiles, une pensée toute particulière pour nos ami(e)s américains. Peace & Love all round the world.

Après des années d’hésitations…., j’ai enfin écrit une page de présentation. Mais…je n’ai toujours pas réussi à poster ma photo. Un jour peut-être, ou peut-être pas…. (lol)

Shopping

————————————————————————————————————————————————-

Une incroyable « super Lune bleue de sang » se dévoilera dans la nuit du 31 janvier 2018

Trois phénomènes astronomiques conjugués dans la même nuit du 31 janvier 2018 donneront un éclat particulier à la Lune. Cette coïncidence rarissime ne s’était pas produite depuis plus de 150 ans !

https://www.sciencesetavenir.fr/espace/systeme-solaire/ne-ratez-pas-l-incroyable-super-lune-bleue-de-sang-dans-la-nuit-du-31-janvier-2018_119669

https://www.nasa.gov/feature/super-blue-blood-moon-coming-jan-31

Moi <——- out of order – grippe

 

Picture this : Mick Rock

Mick Rock est un photographe que l’on ne présente plus. Il a côtoyé et pris en photo de nombreux artistes (Queen, David Bowie, Syd Barrett, Lou Reed, Iggy Pop and The Stooges, Geordie, The Sex Pistols, The Ramones, Joan Jett, Talking Heads, Roxy Music, Crossfade, Thin Lizzy, Mötley Crüe, Blondie). Ce week end je me rendrais à l’exposition qui aura lieu à Toulouse, donc pas de blog pendant cette petite escapade.

En attendant, retournons nous un peu sur le travail de Mick Rock autour de Deborah Harry & Blondie. Il existe un livre et un DVD avec des scènes de prises de vue, intitullé « picture this », il vous donne un aperçu du style du photographe. En cliquant sur l’image vous aurez plus de détail à ce sujet.

Que dit Mick Rock au sujet du groupe Blondie? et bien sur son blog est écrit :

Blondie were the most successful rock act to emerge from New York’s seminal and anarchic downtown punk scene of the mid-1970s. Their beautiful, multi-talented lead singer, Debbie Harry, became the most photogenic and photographed rock performer of all time. Mick Rock lived and lensed cutting-edge culture like no other in the 1970s, and their collaboration yielded iconic photos that transcended and transformed the public perception of rock’n’roll imagery. This book explores in depth, both visually and verbally, the unique natural charm and charisma of Debbie’s “punk Marilyn Monroe” persona in its prime, and her successful reinvention of that persona for Blondie’s glorious comeback of recent years. Mick Rock provides a vivid, memorable account of his larger-than-life adventures behind the camera; revealing, like no other book, just what made Debbie Harry and Blondie so distinctive.

Une de mes photos préférée? celle ci peut-être parcequ’elle est drôle, tendre et pas très conventionnelle.

Deborah Harry & Chris Stein (1979 NYC) par Mick Rock (source http://debbieharry1979.tumblr.com/post/127259684332/debbie-harry-and-chris-stein-of-blondie-in-bed-c)

 

Documentaire sur David Bowie

OKplayerTV propose un court documentaire hommage à David Bowie. Dans celui ci vous entendrez les interviews de nombreux artistes Michael Stipe, the Flaming Lips, Cat Power,  Laurie Anderson etc. et bien sûr Deborah Harry (6mn27s). Ceci dit, je vous conseille de visualiser le document en entier.

http://pitchfork.com/news/66667-watch-cat-power-wayne-coyne-michael-stipe-more-pay-tribute-to-david-bowie-in-new-documentary/

We can be heroes…

Deborah Harry devrait participer à un gala de bienfaisance en faveur des sans abris, des vétérans et des victimes de violences domestiques, ce sera le 28 mai « HELP USA Hero Awards Dinner ».

Je profite de la parenthèse pour poster la reprise par Blondie de la magnifique chanson de David Bowie « Heroes ». Cette chanson a une histoire très particulière. « Heroes » sorti en 1977 par David Bowie a été enregistré à Berlin. La chanson raconte l’histoire de deux amants qui ne peuvent se voir qu’un seul jour, mais sont prêts à tout pour y arriver. Pendant longtemps, Bowie expliqua que l’idée lui était venue en voyant deux amoureux s’embrassant devant le mur. Quelques années plus tard il avoua qu’il s’agissait de son producteur, alors marié aux U.S.A et d’une jeune allemande. « Heroes » existe chanté en anglais, en allemand et en français par Bowie lui-même. D’ailleurs…je ne vous invite pas à écouter la version française. Non franchement, des fois les traductions ne rendent pas trop mal mais là…c’est une catastrophe absolue. Même la version allemande est meilleure. Je me contenterais donc de la version originale. Bien qu’on trouve une sur-exploitation commerciale de « Heroes » dans la publicité, cette chanson reste unique et d ‘un romantisme poignant.

La reprise par Blondie est plutôt réussie. Elle figure sur le single Atomic UK 12″ (Chrysalis CHS 12 2410) enregistrée en live au Hammersmith Odeon, de Londres le 12 janvier 1980.

The Carlyle connection (part 3)

Photos et set list d’après le newyorker.com :

  • Strike Me Pink
  • French Kissing
  • Imitation of a Kiss
  • Lovelight
  • Love with a Vengeance
  • Lucky Jim
  • New York Medley
  • Love Doesn’t Frighten Me At All
  • Wednesday Afternoon/End of the Run
  • Kiss and Don’t Tell
  • In Love With Love
  • Rainbow Connection

Note personnelle :

« Kiss and don’t tell » est une chanson écrite par Barb Morrison qui a travaillé sur les albums « panic of girls » (Blondie) et « necessary evil » (Deborah Harry). Je n’ai actuellement aucune trace de ce titre…tout ce que je sais c’est qu’il existe en anglais une expression qui dit le contraire « I don’t kiss and tell ». C’est lié aux indiscrétions…

« Lucky Jim » figure sur la compilation de the jeffrey lee pierce sessions project « we are only riders » (2010). C’est une très belle ballade envoûtante et sombre.

« New york medley » serait composé d’après ce que j’ai pu lire sur blondie forum, des titres « I Cover the Waterfront » / « Hi Baby Doll »( Barb Morrison) / « New York, New York » (Moby song). Je voudrais m’attarder juste sur « I cover the waterfront » qui est un standard de jazz des années 1930. Cette reprise a été interprétée au CGBG en 1975. Pour la version moby de new york new york c’est ici.

« Rainbow connection » Déborah Harry avait chanté ce titre dans le muppet show en compagnie de Kermit. Malgré le côté enfantin que vous pourrez lui trouver, le texte mérite vraiment de s’y attarder.